Balaena

Publié le 11 Janvier 2009

Jonas recraché par la baleine. Enluminure allemande du Moyen Âge. 

13 Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s'agitait toujours plus contre eux. 14 Alors ils invoquèrent le Seigneur, et dirent : O Seigneur, ne nous fais pas périr à cause de la vie de cet homme, et ne nous charge pas du sang innocent ! Car toi, Seigneur, tu fais ce que tu veux. 15 Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s'apaisa. 16 Ces hommes furent saisis d'une grande crainte du Seigneur, et ils offrirent un sacrifice au Seigneur, et firent des voeux. 17 Le Seigneur fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits.(Jonas 1/13-17)


"Une génération mauvaise et adultère recherche un signe, il ne lui sera donné d'autre signe que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre." (Matthieu 12:39 40)




Le livre de Jonas (Un des derniers livre de l'ancien testament mis en forme vers le 4 ème siècle avant J.C.) nous rapporte « un grand poisson » (Jonas 2/1), dans le ventre duquel l’infortuné prophète reste enfermé trois jours et trois nuits avant d’être recraché sur le rivage.

Cette page biblique est lue comme une annonce de la mort et de la résurrection de Jésus au matin du troisième jour.

De nombreuses fresques représentèrent dès les premiers siècles du christianisme le grand poisson, ce dernier souvent décrit sous les traits d'une baleine.
Au moyen âge la baleine était connue comme un animal gigantesque au visage terrifiant, vivant dans les profondeurs et rejetant de grands jets d'eau vers la surface. Ces multiples représentations, dragon des mers, poisson géant, témoignent de son caractère maléfique et inquiétant. L'animal était présenté comme envoyant des effluves attirant les nombreux poissons qu'il dévorait en fermant violemment sa mâchoire. Sa nature rusée et diabolique se reflétait dans son comportement lorsqu'il était décrit comme incitant les naufragés à s'abriter sur son dos sablonneux, les laissant allumer un feu et  plongeant dans les abymes en les emportant lors de leur sommeil. D'ou l'association entre la baleine et l'enfer dans lequel est descendu Jésus au troisième jour à l'image de Jonas avalé dans son ventre.

La baleine tels les gros mammifères étant reconnus comme s'accouplant peu fréquemment est dans certaines régions parée de vertu de chasteté. A cet effet sa chair est donnéeé  à consommer notamment par les abbayes dans les mers du nord.

Rédigé par François

Publié dans #Bestiaire

Repost 0
Commenter cet article