Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié

Publié le 17 Décembre 2007

mariam.jpgBienheureuse Marie de Jésus Crucifié (1846-1878)

 

 

Esprit-Saint, inspirez-moi ;

 

Amour de Dieu, consumez-moi ;

 

Au vrai chemin conduisez-moi ;

 

Marie, ma Mère, regardez-moi ;

 

Avec Jésus, bénissez-moi ;

 

De tout mal, de toute illusion,

 

De tout danger préservez-moi.

 

 

L’enfance

 

Mariam de Bethléem est née le 5 janvier 1846 près de Nazareth après que ses parents, fervents chrétiens de rite oriental, se soient rendus à la grotte de Bethléem pour demander à la Vierge Marie la grâce de mettre au monde une fille suite à la perte de leurs enfants en bas âge.

 

A trois ans ses parents meurent successivement et elle est recueillie chez un oncle.

 

 

L’errance

 

Lors de ses treize ans elle refuse un mariage arrangé et demande de l’aide à un ancien domestique qui ne pouvant la convertir à l’Islam lui tranche la gorge et l’abandonne.

Elle est alors recueillie dans une grotte où une « religieuse en bleu », quelle comprendra être plus tard la Vierge Marie,  la soigne avec amour et recoud sa blessure.

 

Elle errera alors de ville en ville en tant que domestique et à la recherche de son frère. De nombreux miracles lui sont attribués.

 

En mai 1865 elle est admise chez les sœurs à Marseille et déjà apparaissent des stigmates.

 

 

Le Carmel

 

 

Elle rentre au Carmel de Pau en juin 1867 en tant que « sœur converse », prend le nom de Sœur Marie de Jésus Crucifié  et  partira avec d’autres sœurs pour fonder un Carmel en Inde puis à Bethléem.

Ses stigmates ou ses dons extraordinaires (lévitation, conversation avec les saints du ciel, …) souvent mal interprétés ou gênant ses supérieurs lui causèrent du tort.

 

Elle mourra d’un accident à Bethléem venue en ces lieux fonder le Carmel de Bethléem.

Rédigé par François

Publié dans #Immaculée

Repost 0
Commenter cet article

Père Walter Covens 20/12/2007 20:09

Elle était ma patronne pour cette année. Avec elle j'ai prié pour le peuple d'Israël.Bienvenu dans la communauté Praedicatho.com !Et Joyeux Noël ! Il vient bientôt ...

François 21/12/2007 14:06

Merci Père Walter Covens  et  joyeux Noël également ainsi qu'à tous nos surfers de la toile !

. 17/12/2007 20:49

Parfois Jésus doit blesser le corps pour guérir les coeurs très meurtris. C'est difficile à comprendre mais si cela avait pu être évité Dieu ne l'aurait pas fait. Il ne peut pas souhaiter de souffrance inutile à ses enfants. Si c'est ainsi c'est que c'est le seul chemin de Vie possible. Et ce n'est pas un chemin facile. Loin de làSi seulement ceux qui se sentent "gênés" et causent du tort à leur prochain pouvaient comprendre cela...