Maximilien Kolbe – Nagasaki- 4/7

Publié le 7 Décembre 2007

nagasaki-2.JPG

 

Il obtint l’argent nécessaire avec l’intercession de ses trois saints protecteurs et l’intervention de la divine providence pour aller au Japon. Sur place, Frère jean Dagis parvint à réaliser l’exploit de fabriquer seul un journal du chevalier en japonais « le seibo no kishi » sur la base de l’idée du père Kolbe.

Les conditions matérielles étaient dures ainsi que les menaces de voir fermer la mission par les supérieurs ou l’incompréhension rencontrée sur place. Sa santé aussi était fragile avec sa tuberculose. Mais il savait se démener et n’hésitait pas avec ses frères a courir les rues pour rechercher le lecteur et à utiliser l’arme de la prière.  Au japon le Chevalier atteint les 20 000 exemplaires.

 

Les frères trouvèrent un terrain à l’extérieur de Nagasaki pour y construite un couvent avec séminaire et qui fut épargné lors de la bombe atomique de 1945. Frère Zéno commençait à être vénéré comme un saint dans tout le Japon.

Pour raison de santé Père Kolbe dut retourner en Pologne bien qu’il eût souhaité publier sa revue Chevalier en différentes langues et fonder des Cités de l’Immaculé en plusieurs pays.

Rédigé par Francois

Publié dans #Immaculée

Repost 0
Commenter cet article